AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cowboy Bebop [Sunrise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Satsuki
Samouraï
avatar

Messages : 156
Points : 183
Date d'inscription : 03/05/2011
Âge : 23
Localisation : Dans la lune

MessageSujet: Cowboy Bebop [Sunrise]   Sam 13 Avr - 15:39



Cowboy Bebop


Année de production : 1998
Studio : Sunrise
Auteur : Hajime Yatate (collectif d’écrivains)
Réalisateur : Shinichirô Watanabe
Genre : Science-fiction / Action
Vingt-six épisodes de 25 minutes


Synopsis :

An 2071, le système solaire a été colonisé par l’humanité et la Terre, victime de l’accident de la gate n’est plus qu’un vieux monde frappé quotidiennement par des météorites. Dans cet espace immense naviguent Spike Spiegel et Jet Black, chasseurs de prime sans le sous, à bord de leur vaisseau spatial le Bebop. De Mars à Ganymède, en passant par Vénus et la Terre, ils traquent les criminels pour calmer leur estomac vide et ils vont faire la connaissance de Fay Valentine et d’Ed qui vont intégrer, bon gré, mal gré, leur équipage.

Néanmoins, le passé de Spike semble toujours le hanter, notamment quand on parle de Vicious ou de Julia…


Personnages :

Spike Spiegel : ex-membre de l’organisation mafieuse des Dragons Rouges, il arpente désormais l’espace en tant que chasseur de prime. Très doué au combat tant au corps à corps qu’à bord de son Swordfish et également très j’m’enfoutiste, il aime bien n’en faire qu’à sa tête.

Jet Black : ancien agent de l’ISSP –la police interplanétaire- il a gardé beaucoup de contacts qui lui sont utiles dans sa chasse aux criminels. Il est le propriétaire du Bebop et Spike et lui ont une confiance absolue l’un en l’autre. Un accident dont il ne parle jamais l’a forcé à cybernétiser une partie de son corps.

Fay Valentine: escroqueuse professionnelle, elle semble avoir des dettes faramineuses. Indépendante, violente, têtue, elle rejoint l’équipage du Bebop plutôt fortuitement. Personne ne sait d’où elle vient, elle-même y compris.

Edward Wong Hau Pepelu Tivrusky IV (Ed): hackeuse talentueuse de 13 ans -et oui, c’est une fille- son comportement n’a habituellement aucun sens. Elle passe la majorité de son temps à végéter et parle comme une gamine.


Mon avis :

Franchement, il n’y a rien à dire sur cet anime.

L’animation est vraiment excellente. Les combats, tant spatiaux qu’au corps à corps, sont extrêmement fluides et agréables à regarder. D’ailleurs, les graphismes en général sont très beaux. On apprécie le sens du détail (comme les traductions en plusieurs langues sur les panneaux, les bandeaux d’informations à la télévision, etc.) qui donnent une belle profondeur à l’univers. Le design des personnages et des vaisseaux spatiaux est également très soigné –j’ai personnellement un faible pour le Swordfish.

L’ambiance qui règne dans cet anime est assez singulière et très prenante. Il est en effet à la fois rétro et futuriste mais ce mélange n’est absolument pas dérangeant. On remarque juste avec amusement que leurs ordinateurs ne sont pas du tout à la page (pas d’écrans tactiles mais de gros claviers, des interfaces antédiluviennes, …) alors que les gates par exemple conservent leur aspect futuriste même quinze ans après la production.

L’humour n’est pas à part non plus, l’équipage se mettant souvent dans des situations très incongrues et les personnalités bien trempées des quatre héros ne sont pas en reste.

Sinon, pas de faux sentiments à bord du Bebop ; ont est plus dans l’action que dans la réflexion. Les relations et les dialogues sont vraiment réalistes, pas de larmes ou de philosophie incongrues, ce qui donne plus de poids aux rares passages « émotion ». Les gens meurent sans grands effets –avec tout de même une petite dose de pathos pour les personnages importants- et la fin… La fin est exactement ce que j’attendais de cet anime, un autre style d’achèvement m’aurait déçue, mais c’est ce genre de fin qui stresse tant elle est… humbrute.

Là, il manque un paragraphe sur la musique, qui est une part important de l’anime –il suffit de lire les titres des épisodes pour s’en rendre compte- mais je suis vraiment trop une quiche dans ce domaine pour en parler. Gomen.

‘fin bref, pour résumer, Cowboy Bebop est un must.


Autres :

Il existe également un film, Cowboy bebop - Knockin' on Heaven's Door, et un manga que je n'ai pas vu/lu.
Revenir en haut Aller en bas
Setrix
Le Bras Droit De Satan
avatar

Messages : 828
Points : 1311
Date d'inscription : 29/11/2010
Âge : 21
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde ( à peu près au même endroit que le One Piece )

MessageSujet: Re: Cowboy Bebop [Sunrise]   Dim 21 Avr - 14:03

C'est un anime culte. Une grande partie de plaisir.
Tous ce que j'avais à dire et dis plus haut.
A noter que Shinichiro Watanabe et Yoko Kanno, la personne qui a fait les magnifique bande son de Cowboy Bebop se sont retrouvé l'année dernière au sein du Studio Mappa pour... et oui, vous l'avez deviné ! : L'excellent Kids On The Slope.
Revenir en haut Aller en bas
 

Cowboy Bebop [Sunrise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Cinéma] Cowboy Bebop le film Live...ca arrive !!
» Cowboy Bebop - Live-action movie
» Cowboy Bebop
» Cowboy bebop [Série et Film]
» WIP Diorama Cowboy Bebop avec Faye, Spike, Jet, Ed et Ein !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Manga :: Animes :: Liste des animes-
Sauter vers: