AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La malédiction du Lys noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maka
Cowboy
avatar

Messages : 219
Points : 225
Date d'inscription : 26/11/2010
Âge : 20
Localisation : Au service mortuaire. Tu veux venir jouer avec moi?

MessageSujet: La malédiction du Lys noir   Mer 8 Aoû - 13:33

Bonjour bonjour très chers, ça fait un bail que je me suis pas investit (ne me lapidez pas).


Bwef, je suis dans cette section pour vous présenter le projet d'une amie, qui a (sans exagérer) un don pour le dessin (elle se fait mousser là), je voulais donc vous présenter son projet de manga pour qu'elle ai des remarques, critiques, et qu'elle puisse avancer ^^

Voilà quelques dessins (on n'a pas de scan - -") pour que vous puissiez juger de la bête:





(Celui ci je l'ado-re, je vais lui voler pendant son sommeil Twisted Evil ) Mais elle n'a pas terminé, il manque le fond Smile


Pour commencer, le titre "la malédiction du lys noir" n'est qu'un parmi tant d'autres (c'est celui que je préfere donc le choix a été fait pas moi Twisted Evil )
Voici les autres :

Shinigami heel
La malédiction du lys noir
Judgement of corruption
Servant of evil
Le lys noir
Dark lily
Black lily
Servanty of the death
Deadly messenger
Mortal messenger
Deadly angel
Mortal angel
Angel of evil

(Bon moi perso les titres en Anglais, c'est pas ce que je préfère Smile )

Et là, peuple, vous allez me dire, mais quel titre pour quoi? Et c'est là que, peuple, je vous donne ce léger petit paragraphe, appelé prologue :

Prologue :

Dans un quartier des banlieues de Oxford. Des sirènes de voitures de police et d'ambulances se font entendre. Les véhicules sont garés devant une maison aux volets fermés. Trois policiers défoncent la porte d'entrée :
Policiers : Police!!
Les gendarmes débouchent sur une pièce sombre dont on ne perçoit pas le fond. Ils appuient alors sur l'interrupteur. La lumière s'allume et dévoile un salon, tout ce qui a de plus normal. Quand soudain un bruit provenant de l'étage d'en dessous retenti.
Cling, clang!!
Les policiers descendent alors les escaliers menant au rez de chaussez. Il débouche sur un couloir menant à une porte entrouverte. Les gendarmes pénètrent dans la pièce. Elle est complètement noir; Pas un rayon de lumière n'y pénètre.. L'officier s'arrête une seconde et pense :
Officier : Quelle est cette odeur?! Il y a comme une atmosphère pesante... Je n'aime pas ça...
Il cherche l'interrupteur et après plusieurs tentatives met la main dessus et allume la lumière. Une ampoule qui grésille fait office de lampe. Elle éclaire une pièce ensanglantée dont les murs et le sol sont couvert de sang. Une table tout aussi couverte de sang trône au centre de la pièce. De nombreux instruments de tortures sont disposés sur sa surface. Les policiers commence à paniquer... Ils entendent le même bruit que le précédant mais cette fois beaucoup plus proche... Juste derrière eux. Ils se retournent et découvrent un corps étendus sur le sol. Une jeune fille de 9 ans allongée sur une croix avec une main clouée sur un embranchement et un pied enchainé. Son visage est inexpressif et son regard est vague. Soudain ses lèvre s'animent et dans un soupir, souffle :
Jeune fille : Pa... Pa
Page noir et écrit en blanc les parole des policiers :
Policier : Vite appelez un ambulancier!! Nous avons trouvé une jeune fille gravement blessée!!!




Voilà, pour l'intro.


Ici le personnage principal Alice :



Elle s'était inspirée de Aoi dans Beelzebub pour les vêtement ici.

Voili vouilou (oww l'expression ^^) balancez vos critiques et remarques, on en a besoin! santa





Dernière édition par Maka le Sam 11 Aoû - 0:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jspade
Vongola decimo
avatar

Messages : 693
Points : 1243
Date d'inscription : 21/11/2010
Âge : 25
Localisation : Enfouis sous mes mangas

MessageSujet: Re: La malédiction du Lys noir   Ven 10 Aoû - 22:41

Bon le style shojo n'est pas trop mon truc mais là chapeau.

J'ai juste une question: Il y a t'il un lien vers un blog sur lequel on pourra découvrir le reste des trésors et lire le manga ?
(en fonction de ta réponse, la sentence de la lapidation pourra étre ou non annulé. Sinon, compte sur moi pour te jeter la premiére pierre).

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Maka
Cowboy
avatar

Messages : 219
Points : 225
Date d'inscription : 26/11/2010
Âge : 20
Localisation : Au service mortuaire. Tu veux venir jouer avec moi?

MessageSujet: Re: La malédiction du Lys noir   Sam 11 Aoû - 0:21

Rohoho attention mon cher! Ce n'est point un shojo! Mais ça va arriver Very Happy Vu que je n'ai pas envi de mourir à mon si jeune et si bel âge, je vous met tout de suite le first chapitre.

Pour un blog ou quoi que ce soit d'autre, je met tout en "exclus" (hahaha) ici, pour que les critiques soit bien répartis, et que les communautés ne se mélangent pas (plus facile de juger de l'utilité et de la pertinence des critiques, oui parce que les "ouahou comment c'est trooop beau" ce ne sont pas les plus utiles... ^^)


I chapitre :

8 ans plus tard.
A l'orphelinat Pattawa. La même jeune fille que dans le prologue est appuyée contre le mur de la cour du bâtiment. C'est la récréation pour les enfants. Certains jouent aux billes, d'autres au loup :
Enfant A : C'est moi le loup!!
Enfant B : Tu m'attraperas pas!!
Les deux enfants rigolent joyeusement, l'air innocent.
Une enfant s'approche de la jeune fille appuyée contre le mur et lui demande :
Jeune fille : Eh! Alice!! On joue à chat perché tu viens?
Alice : Non, merci...
Enfant C: Aller!! Ne sois pas timide!! je suis sûr qu'on va bien s'amuser!!
Quand soudain Alice pousse la jeune fille :
Enfant C : Ali...!!
Alice commence à étrangler la petite fille. Cette dernière est paniquer et suffoque tout en pleurant. Mais Alice a mal à son bras et cesse de serrer le cou de l'enfant. Elle se relève et dis d'un air très calme :
Alice : Je t'ai dis que je ne voulais pas...
La petite fille se relève, toute tremblante.
Dans le dortoir des filles. Alice dort et semble faire un cauchemar. Dans son rêve on la voit à 9 ans qui court dans la rue, elle à l'air pressée :
«Alice : Vite! Je suis en retard! Mes parents doivent s'inquiéter!
Elle rentre chez elle et commence à se déchausser tout s'excusant de son retard :
Alice : C'est moi!! Excusez moi! Je suis en retard... J'ai raté mon bus et j'ai du attendre le sui...
Il n'y personne dans le salon :
Alice : Papa! Maman! Je suis rentrée!!
Pas de réponse. Elle regarde dans toutes les pièces mais personne. Soudain une voix provenant du sous-sol appelait :
Voix : Alice...
Elle descend les escaliers menant à l'étage d'en dessous :
Alice : Papa? Maman?
L'appel s'accélère et devint de plus en plus fort :
Alice! Alice!!
Alice : Vous êtes là?
Alice avance lentement dans le couloir menant à la cave. Son souffle est saccadé et son front est trempé de sueur. Le bruit est encore plus rapide quand soudain une goutte d'eau tombe sur le nez d'Alice. Elle lève la tête et reçoit 3 gouttes d'eau. Elle continue à avancer mais les gouttes d'eau se transforme en un petit filet, puis en un jet continu. Plus elle avance plus l'eau devient abondante. Les gouttes finissent pas devenir un torrent digne d'une tempête tropicale et la jeune fille à de l'eau jusqu'au genoux. Le niveau ne cesse de monter et le courant l'empêche d'atteindre la cave... Comme si l'eau lui interdisait d'aller voir ce qu'il s'y passe. Alice est presque arrivée à la porte d'où provient la voix devenue assourdissante :
Alice!! ALICE!!
Elle parvint à effleurer du bout des doigts la poignée de la porte mais le courant est devenu trop fort et elle se fait emporter.»
Alice se réveille en sursaut. Une élève était en train de la secouer en criant :
Élève : Alice!! Réveille toi!
Alice était trempé et des goutte d'eau lui tombaient sur le visage. Le tuyaux d'entrée des eaux devait fuir. La directrice arriva. L'élève l'avait surement fait venir.
Directrice : Alice! Levez vous! Vous êtes trempée et finirez par attraper froid si vous vous restez là! nous avons appelé un plombier et il ne devrais pas tardé pour réparé la fuite. De plus vous aurez une visite à 11h allez donc vous sécher et vous préparer.
Alice : ...
Alice va donc prendre une douche. L'eau est brulante et il y a de la vapeur partout. Elle pense :
Alice : Encore cet horrible cauchemar... j'en ai presque l'envie de vomir... Se met la main devant la bouche, le visage dégouté. Mais je ne dois pas oublier... Oui... Je ne dois pas oublier ce que tu m'a fait!!
Alice se peignent les cheveux devant une glace. La directrice entre et lui demande de la suivre :
Directrice : Suivez-moi.
Dans la salle des entretiens parents/enfants. Un couple était assis atour d'une table. Alice prit place
Directrice : Je vous présente Alice. Alice voici monsieur et madame Wilson
Alice : Bonjour.
Directrice : Bon je vous laisse discuter prévenez moi si vous avez le moindre problème.
Elle sort et laisse Alice et le couple seuls.
Couple : Bonjour, Alice... Je m'appelle Britney et voici mon mari James. Alors parles nous un peu de toi...
Ils sourient avec un air niais :
Alice : Je n'ai rien à vous dire à mon sujet. Comme tout les autres, si je vous racontais mon histoire vous éprouveriez de la peine pour moi... De plus, je ne veux pas connaître la votre... Elle ne m'apporteras rien, je n'en ai donc pas besoin... Pas plus que je n'ai besoin de vous...
Parents : ... Nous sommes navré... Nous savons ce que tu as vécu et comment tu a perdu tes parents...
Alice : Veuillez me pardonnez mais je vais me répéter... Je ne vous ai pas demandé de vous apitoyer sur mon sort, et je n'ai rien a apprendre de personne de votre genre... Sur ce, au revoir.
Elle part en claquant la porte derrière elle. Plusieurs assistants sociaux la regardent, surpris. Elle marche dans le couloir et débouche sur la cour intérieur. Elle aperçoit 2 parents en train d'emmener leur nouvel enfant.
Parents : Viens Tracy! En route vers ton nouveau chez toi!!
Tracy : Oui!!! Hi hi hi!!
Chihiro regarde la nouvelle famille avec un visage impassible. Elle pense :
Alice : Pourquoi?! Pourquoi sourient-ils tous?!
Elle serre les poings prête à frapper.
Alice : Je les hais... Toutes ces personnes qui sourient. Je les déteste!!
Elle frappe le mur avec son poing et continu penser :
Alice : Mais pourquoi?! Parce que... Parce que...
Elle commence à avoir un flash-back :
«On la voit en train de marcher dans le couloir du rêve qu'elle avait précédemment fait. Elle marche doucement, sa respiration est saccadée et son front trempé de sueur. Soudain elle dérape sur quelque chose de visqueux et en regardant sur le sol elle s'aperçoit qu'elle a glissé sur du sang!! Elle panique se relève et vois sur le sol de longue trainées de ce liquide poisseux. Elle en ai recouverte. sa peau si blanche est devenue rouge ainsi que sa robe. Elle commence à pleuré et appelle ses parents.
Alice : PAPA!! MAMAN!! Où êtes vous!! J'ai peur!!
Elle titube et fais un pas un arrière. Prit de vertige elle s'appuie contre le mur haletante. Soudain la même voix qui l'a appelée retenti à nouveau :
Voix : Alice? Viens... Viens ma chérie!!
Alice : Pa...»
Alice reprend ses esprit, elle est à genoux et se tient au mur essoufflée, elle pense :
Alice : Un jour... Un jour, je ferais couler ton sang comme tu as fais couler mes larmes!! Je le jure!!!
La directrice l'aperçoit accroupie par terre, se met à sa hauteur et lui demande :
Directrice : Alice Est ce que sa va?
Elle ne répond pas :
Directrice : Alice?!
Alice tourne vers la directrice un regard noir, le visage impitoyable. La directrice prend peur et recule de plusieurs pas en tremblant.
Directrice : M.. Mais que t'arrive t-il?!
Une migraine assaillie Alice et elle se tient la tête comme si elle ne voulais pas qu'elle explose. Finalement Alice se calme, se relève et demande le visage impassible :
Alice : Je vais très bien. Vous vouliez me parler, madame la directrice?
Directrice : Hum, hum...
Reprenant ses esprits et se relevant :
Directrice : Oui... Un homme prétend faire partie de ta famille... Cela doit surement être une erreur mais il insiste pour te voir...
Alice : J'irais le voir alors... Mais je pense également que cela doit être un erreur... Je n'ai plus de famille depuis longtemps...
Directrice : Heu... Oui... Je vous y emmène, suivez moi.


Alice

Et sa cop-copine, une lolita :


Voili voilou (roh encore ^^) j’espère que ce morceau là aussi t'as plus (je ne vois d'ailleurs que toi sur ce sujet alors qu'il y a plusieurs vues ^^ J'invite tout le monde à participer, au moins pour montrer que vous êtes là Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Jspade
Vongola decimo
avatar

Messages : 693
Points : 1243
Date d'inscription : 21/11/2010
Âge : 25
Localisation : Enfouis sous mes mangas

MessageSujet: Re: La malédiction du Lys noir   Sam 18 Aoû - 23:04

Coucou, désolé de ne pas avoir pu répondre plutôt, mais j'ai été trés occupé. Donc voilà l'avis:

Concernant le scénario, je n'ai rien à redire, sinon que j'attends la suite avec impatience. Le passé d'Alice semble bien lourd et torturé ce qui est bon début, et j'espére que la suite apportera plus d'éclaircissement sur son calvaire.

Tiens, une question: Pourquoi Alice ? Une référence à l'Alice au pays des merveilles ? (notament le fait que dans son cauchemar, Alice se noie, me fait penser au moment où dans le livre, ces larmes se transforme en océan et elle manque de se noyer.)

Le graphisme du personnage est bien avec un regard sombre et dur. Même l'uniforme qui fait strict rajoute de la présence au personnage. Faite seulement attention que sur les prochains dessins, Alice est bien une cicatrice sur sa main gauche.

Pour la lolita, je pense qu'elle ne devrait pas être la copine d'Alice mais plutôt une fille qui essait de le devenir et qui veut lui venir en aide. A la lecture du scénario, j'ai du moins, l'impression que Alice refuse tout contact et tout lien affectif. Je la voie plutôt comme une solitaire.

Voilà pour le moment.

PS:
-Il y aura-t-il d'autres scans de ce projet mis en ligne sur LM ?
-Quand je parle de style shojo, je parle du graphisme et du style. Mais ce n'est pas péjoratif, il existe même des shojos avec des scénarios trés durs. Là je penche plutôt pour un Seinen ou Josei.
-Va savoir pourquoi, mais j'ai commencé à écrire ce commentaire en remplacant Alice par Chihiro. Je dois bien étre fatigué ^^.

En tout cas, bonne chance pour la suite, vous avez 1 fan !



____________________
Revenir en haut Aller en bas
Maka
Cowboy
avatar

Messages : 219
Points : 225
Date d'inscription : 26/11/2010
Âge : 20
Localisation : Au service mortuaire. Tu veux venir jouer avec moi?

MessageSujet: Re: La malédiction du Lys noir   Mer 29 Aoû - 3:00

Pas la peine de t’excuser ^^ j'ai moi même oublier de poster mon absence de 2 semaines... :/

Pas de référence à Alice au Pays des Merveilles ^^ Du moins pas que je sache (qui sait, elle me cache peut etre des choses) Concernant l'eau du rêve, c'était pour donner une base et une consistance, une matière pour lier le rêve et la réalité de l'histoire... Egalement pour donner de la puissance et de la douceur sèche, amère (c'est ce que m'inspire personnellement l'eau).

D'ailleurs je parle au nom de la dessinatrice, je l’appelle Mitsuki, puisque elle n'est pas là je me permet de répondre à sa place, si je ne met pas les bons mots sur les bonnes idées j'éditerais mes posts afin de les corriger!

En réaliser les cicatrices vont changer de places puisque la planche va être refaite, elle ne vas pas les avoir au même endroit, enfin elle ne vas pas être clouée de la même manière (je suis si poétique...).

Citation :
Pour la lolita, je pense qu'elle ne devrait pas être la copine d'Alice mais plutôt une fille qui essait de le devenir et qui veut lui venir en aide. A la lecture du scénario, j'ai du moins, l'impression que Alice refuse tout contact et tout lien affectif. Je la voie plutôt comme une solitaire.

Tu as tout juste pour la lolita, c'est moi qui est bâcler mon post et qui n'ai pas décrit leur relation, de toute façon ça va venir au fur et à mesure ^^ Pour Alice, tu as parfaitement bien cerner le personnage, c'est rassurant de se dire que ses principaux traits de caractères se comprennent vite!


Citation :
Il y aura-t-il d'autres scans de ce projet mis en ligne sur LM ?

Oh voui-voui-voui, je me plait à tenir ce sujet et je suis très contente que tu réagisses! D'ailleurs où sont les autres membres? =.="
Bref, ca va venir, j’espère qu'elle a travailler pendant que je prenais du bon temps en vacances (Rahlala je suis trop méchante pour elle >//<)

Citation :
Quand je parle de style shojo, je parle du graphisme et du style. Mais ce n'est pas péjoratif, il existe même des shojos avec des scénarios trés durs. Là je penche plutôt pour un Seinen ou Josei.

Oui c'est vrai qu'elle à un coup de crayon très doux, absolument pas sec et abrupt... Son idole niveau dessin est Matsuri Hino, déesse du shojo, donc ça doit expliquer ça...

Bingo, elle veut en faire un Seinen!


Citation :
Va savoir pourquoi, mais j'ai commencé à écrire ce commentaire en remplacant Alice par Chihiro. Je dois bien étre fatigué ^^.

Non ne dis pas ça, je me suis fait engueuler parce que j'avais écrit Chihiro dans le premier post =.=" Les explication vis à vis de ces deux prénoms viendront plus tard...

Pour apporter du neuf :

CHAPITRE II

Alice entre dans la salle d'entretien parents/enfants à nouveau et reprend place sur la même chaise. La directrice s'en alla. Un homme d'une trentaine d'années se tient en face d'elle. Il porte des lunettes, a les cheveux gris et les yeux de la même teinte. Elle ne connaît pas cet homme, du moins il n'appartient pas à la même famille. Il prit la parole en premier :
Inconnu : Bonjour Alice ravi de pouvoir enfin te parler!
Alice : ...
Inconnu : Tu restes fidèle à toi même!! Toujours aussi impassible et peu bavarde à ce que je vois, mais cette fois tu vas devoir dire un peu plus qu'un simple silence... Un sourire fourbe se dessine sur son visage : Oh!! mais j'en presque oublier les bonnes manières... Je me présente, Akira Kiyomizu...
Alice : ...
Akira : Hum... Après tout c'est normal que mon nom ne te dise rien car j'ai fait en sorte que cela soit ainsi.
Alice : ...
Akira : Oui, nous t'observons depuis longtemps, Alice... Du jour où tu es née à aujourd'hui. Nous connaissons tout ce qui t'es arriver et savons tout de toi, même cette période si sombre de ton existence...
Alice : ... vision sur la porte vue en rêve...
Elle fronce les sourcils et devient plus sérieuse :
Akira : Oui... J'ai touché la corde sensible... On en viens donc au fait que je peux t'offrir l'opportunité de réaliser ton souhait... Oui Alice je peux t'aider à sortir d'ici. Je peux te donner la possibilité de faire couler son sang, de te venger une bonne fois pour toute!!
Alice est surprise mais reste toujours sérieuse et attentive.
Akira : Le monde ne s'arrête pas là où tu le perçois... Cela va bien au delà de tes perceptions humaines... Le mot infini ne prend de véritable valeur que pour ceux qui en ont déjà fais l'expérience. Il existe bien plus que ce monde dans l'univers, Alice...
Alice : Vous parlez comme si vous n'étiez pas humain...
Akira : J'étais humain mais maintenant je suis bien au delà d'une vie de mortel. En réalité je suis déjà mort...
Alice : ?!
Akira : Oui... Et désormais je suis au service de la mort. Dans mon pays d'origine on nous appelle : les shinigami... Il me semble qu'en revanche dans le votre on nous appelle les faucheurs je pense que ce mot t'évoque quelque chose non?
Alice : En effet, les faucheurs sont des sortes de dieux psychopompes...
Akira : Tu as l'air de t'y connaître... Mais tu ne sais même pas le dixième de ce que réellement nous sommes... Si tu acceptais de faire partie des nôtres je pourrais t'aider à te venger...
Alice : Je vous arrêtes tout de suite... Il est inutile d'essayer de m'endoctriner pour que je rejoigne votre communauté... Pourquoi tenez vous tant à m'aider? Nous ne nous connaissons même pas et cela m'étonnerais que vous m'aidiez par simple charité... Qu'attendez vous de moi au juste?
Akira : ... En effet j'ai bien besoin de toi... Il me faut un motif pour infiltrer une organisation et justement le motif... c'est toi! Exploitons nous mutuellement afin de réaliser nos vœux respectifs, qu'en dis tu?...
Alice : Je comprend mieux mais qui me dit que ce que vous raconter est faux et que en réalité l'exploitation ne sera qu'à sens unique? Et pourquoi moi plutôt qu'un autre?
Akira : Eh bien!! Maintenant on a la langue bien pendue!! Premièrement tu as vécue des choses «spéciales» et par conséquent tu es «spéciale»... Pour devenir un servant de la mort il faut remplir ce critères. Il n'y a pas de place pour les gens faibles là où tu iras si tu accepte de m'accompagner. Pour ton autre question, regardes attentivement :
Il prend le verre d'eau situé devant lui et commence à le fixer avec insistance. Il met sa main au dessus du verre et son expression se fit plus dure, quand soudain l'eau dans le verre frémi et commence à bouger. Akira fait des cercles avec sa main et l'eau s'éleva dans les airs elle forma une boule flottant dans l'atmosphère. Chihiro regarda l'air surpris.
Akira : Ceci n'est rien comparé à tout ce que nous, les servants de la mort pouvons réaliser... Si tu m'accompagne je pourrais faire de toi un être plus puissant que tout les être vivants dans ce monde! Je vois en toi une immense noblesse et une impressionnante longueur d'âme! Viens avec moi et je t'offrirais la possibilité de réaliser ton rêve.
Alice : Je pense que tel proposition ne se refuse pas...
Akira : Tu accepte? Mais seras tu capables de m'accompagner au delà de la mort elle même?
Alice : Oui.
Akira : Alors... Marché conclu!!

image pour transition spatio-temporel


Un matin à l'orphelinat Pattawa. Alice et Akira sont sur le parking avec plusieurs valises. Ils s'apprêtent à partir quand soudain la directrice :
Directrice : Attendez!!
Elle courre jusqu'à eux :
Directrice : pardonnez moi, mais vous avez oublier ce paquet...
Akira : merci c'est très aimable de votre part.
La directrice rougit, l'air embarrassé. Alice se demande se qui lui arrive, elle qui est d'habitude si stricte et impassible. Finalement Alice et Akira montent dans la voiture. La directrice les regarde partir émue.
Dans la voiture. Alice reste silencieuse.
Akira : Tu ne veux pas savoir où nous allons? Depuis tout à l'heure tu n'as pas dit un mot...
Alice : Je me fiche de savoir où nous allons. Tout ce qui m'importe c'est le résultat...
Akira : Allons, allons... ne sois pas si froide Aliçounette!!
Alice : Hein!!! Nous mais c'est quoi ce surnom ridicule!!!
Akira : Bah quoi c'est mignon non? J'ai mis longtemps à te trouver un surnom... J'avais aussi pensé à mon petit canard...
Alice : oublis ça tout de suite!!
Elle reprend son calme.
Alice : Au fait... Comment avez vous réussi à obtenir les papiers d'adoption aussi vite... cela n'a pris que 3 semaines alors que d'habitude cela prend au moins un an... De plus la directrice n'est plus elle même, je sais que vous avez un lien avec son changement de comportement...
Akira : Je te l'ai dit! Ce que je t'ai montré il a quelques semaines n'est rien comparé à tout ce que nous pouvons faire!
Alice : Pff! Vous lui avez montré votre «petit» tour de magie et elle a pris peur?
Akira : Hum... Ce sont des choses d'adultes tu es trop jeune pour savoir!!
Alice : Hein!!! C'est quoi ce regard pervers!!
Akira : Tiens nous sommes arrivés!!
Alice : ...
Ils sortent de la voiture et tombent sur un grand bâtiment du XVII siècle. Ils se regardent :
Akira : Une fois ce portail franchi tu ne pourras plus faire marche arrière... Es tu sûr d'avoir le courage d'aller jusqu'au bout?
Alice : Si je n'avais pas eu assez de courage je ne serais pas aller jusqu'ici...
Elle commence à s'approcher de l'immense porte d'entrée en bois massif et tend la main pour toquer quand soudain la porte s'ouvre d'elle même :
Akira : Ils savent déjà que nous sommes là...
Il pénétrèrent dans le hall d'entrée. Elle était immense et était desservis par deux escaliers montant à l'étage d'au dessus. Les meubles étaient luxueux et les lustres en cristal étincelent.
Soudain un homme assez âgé vient à leur rencontre; C'était un majordome :
Majordome : jeunes gens! Nous attendions votre visite... Veuillez me suivre s'il vous plaît.
Ils suivent le majordome dans un dédale de couloirs et de pièce plus grandes les unes que les autres. Ils arrivent devant une immense porte blindé en fer. Cela contrastait avec l'aspect ancien de la bâtisse. Le majordome tape un code sur un petit boitier à côté de la porte. Soudain un déclic se fit entendre dans la mécanique de la porte, cette dernière commence à s'entrouvrir.
Majordome : Bonne chance mademoiselle.
Il s'incline. Et s'éloigne. La porte s'ouvre finalement sur un gigantesque hémicycle où siège de nombreux hommes et femmes. Au centre il y a une immense guillotine.
Revenir en haut Aller en bas
Satsuki
Samouraï
avatar

Messages : 156
Points : 183
Date d'inscription : 03/05/2011
Âge : 23
Localisation : Dans la lune

MessageSujet: Re: La malédiction du Lys noir   Mer 29 Aoû - 18:51

Bon, alors d'abord je partage ton avis quand tu dis que ton amie a un don pour le dessin =)


Par rapport au scénario... Je dois avouer que les orphelins assoiffés de vengeance, j'en ai un peu marre >< Pour l'instant, l'histoire fait quand même pas mal cliché (ou alors c'est moi ? ces derniers temps, j'ai l'impression que tout est trop cliché...). Alors j'espère que ça va évoluer de manière originale =)


Sinon deux trois petits détails :
    • Tu as également écrit Chihiro dans le chapitre deux : encore une inattention ou c'est fait exprès cette fois-ci ?

    • Et puis je trouve la scène où Alice rencontre le couple qui cherche à l'adopter pas très "crédible". Je ne sais du tout comment fonctionne un orphelinat mais je ne pense pas qu'on cherche à placer une fille aussi dérangée qu'Alice... D'ailleurs en y pensant, c'est même étonnant qu'elle reste en orphelinat si elle essaye d'étrangler ses camarades... Elle devrait pas plutôt être dans un hôpital psychiatrique ou un centre de redressement ? Enfin, je dis ça mais c'est mon ressenti... j'y connais rien ><'

    • Quand Alice dit "Vous parlez comme si vous n'étiez pas humain..." je trouve ça un peu exagéré... D'accord, l'histoire d'infini n'est pas le genre de truc dont on parle le matin à la pause café, mais quand même ^^ Je n'ose pas imaginer le nombre d'humains qui se sont penchés sur la question et qui sont arrivés aux même conclusions...

    • Alice change souvent de ton avec Akira... Elle est parfois famillière et parfois plus formelle. Je ne sais pas si elle est schizophrène, mais en tout cas ça fait bizarre.


Bon, sinon juste avec le texte, c'est dur de juger. Il manque tout le côté ambiance...


Bref, j'attends de voir la suite =)
Revenir en haut Aller en bas
Maka
Cowboy
avatar

Messages : 219
Points : 225
Date d'inscription : 26/11/2010
Âge : 20
Localisation : Au service mortuaire. Tu veux venir jouer avec moi?

MessageSujet: Re: La malédiction du Lys noir   Mer 29 Aoû - 19:44

Dur dur de répondre étant donnée que je ne suis pas l’auteure, je vais quand même essayer de faire de mon mieux...

Oui il est clair que l'orphelin assoiffée de vengeance est pris et repris et ce n'est pas finis, l'histoire va tourner sur un thème récurrent des mangas (je ne sais pas si je peut le dire ou pas, donc dans le doute, je m'abstient).

Ce n'est pas moi qui écrit les chapitres, les amalgames Chihiro/alice sont fréquents ^^" D'ailleurs quand (avec Mitsuki, l'auteure) on parle de ce personnage, on l'appelle jamais Alice...

Citation :
Et puis je trouve la scène où Alice rencontre le couple qui cherche à l'adopter pas très "crédible". Je ne sais du tout comment fonctionne un orphelinat mais je ne pense pas qu'on cherche à placer une fille aussi dérangée qu'Alice... D'ailleurs en y pensant, c'est même étonnant qu'elle reste en orphelinat si elle essaye d'étrangler ses camarades... Elle devrait pas plutôt être dans un hôpital psychiatrique ou un centre de redressement ? Enfin, je dis ça mais c'est mon ressenti... j'y connais rien ><'

Je ne sais pas non plus comment ça se passe =.=" Ce passage était utile pour comparer le passage de la rencontre d'Akira... Je vais voire si on peut pas rendre tout ça un peu plus réaliste, merci ^^

Citation :
Quand Alice dit "Vous parlez comme si vous n'étiez pas humain..." je trouve ça un peu exagéré... D'accord, l'histoire d'infini n'est pas le genre de truc dont on parle le matin à la pause café, mais quand même ^^ Je n'ose pas imaginer le nombre d'humains qui se sont penchés sur la question et qui sont arrivés aux même conclusions...

Moi j'aimerai bien remplacer ce message par "Ne vous prenez par pour un Dieu" Fufufu, je vais également lui en parler ^^


Citation :
Alice change souvent de ton avec Akira... Elle est parfois famillière et parfois plus formelle. Je ne sais pas si elle est schizophrène, mais en tout cas ça fait bizarre.
Les dialogues étaient très délicats à écrire car d'un côté il fallait des renseignements, il fallait qu'Alice pose des questions et semble intéressée pour renseigner le lecteur, et de l'autre il fallait qu'elle soit fidèle à elle même, froide et détachée... On va essayer de revoir ça Smile

Je transmet la suite dès que j'ai le feu vert, et merci pour ton avis! Wink

Revenir en haut Aller en bas
Maka
Cowboy
avatar

Messages : 219
Points : 225
Date d'inscription : 26/11/2010
Âge : 20
Localisation : Au service mortuaire. Tu veux venir jouer avec moi?

MessageSujet: Re: La malédiction du Lys noir   Ven 31 Aoû - 17:22

Double post :

le dessin de la geisha terminé!



↓↓↓



Faut vraiment que je lui vole pendant son sommeil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Jspade
Vongola decimo
avatar

Messages : 693
Points : 1243
Date d'inscription : 21/11/2010
Âge : 25
Localisation : Enfouis sous mes mangas

MessageSujet: Re: La malédiction du Lys noir   Ven 31 Aoû - 18:26

Eh bien, je comprends mieux pourquoi tu veux lui voler son dessin ^^.

Concernant le deuxiéme chapitre...
Eh bien, je t'avoue que je suis un peu déçu:

-J'immaginais que le récit se construirait autours d'une intrigue "policiére" plus ancrée dans le réel. Là, j'arrive pas à savoir quoi, mais l'histoire de "shinigamis & co" je trouve ca un peu léger...

-Comme Satsuki, le fait que Alice change de ton envers Akira est assez étrange. Il colle pas au personnage si bien que ca gache un peu la lecture. Il faudrait qu'elle soit plus dur et plus distante envers lui, voir malipulatrice et moqueuse. (Un peu comme l'héroine de "Bloody Cross", si jamais tu as l'occasion de le lire).

- Les dialogues mais bon, c'est souvent trés dur de les écrires.

-"Alicounette" = mouais... Akira a l'air d'être Japonnais, il vaudrait mieux qu'il l'appelle Alice-chan ou autre chose. Vous pourriez jouer sur les différences de cultures entre Alice et Akira. Pour moi, je vois un peu Akira comme Break dans "Pandora heart".

Voilà pour le chapitre, j'ai hate de voir les planches et la suite du récit.
Continuez comme ça ^^.

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Maka
Cowboy
avatar

Messages : 219
Points : 225
Date d'inscription : 26/11/2010
Âge : 20
Localisation : Au service mortuaire. Tu veux venir jouer avec moi?

MessageSujet: Re: La malédiction du Lys noir   Dim 2 Sep - 22:30

Alors alors, elle a lu tout ce que vous avez écris et a décider de modifier le chp ^^

Chapitre II :

Alice entre dans la salle d'entretien parents/enfants à nouveau et reprend place sur la même chaise. La directrice s'en va. Un homme d'une trentaine d'années se tient en face d'elle. Il porte des lunettes, a les cheveux gris et les yeux de la même teinte. Elle ne connaît pas cet homme, du moins il n'appartient pas à la même famille. Il prend la parole en premier :
Inconnu : Bonjour Alice ravi de pouvoir enfin te parler!
Alice : ...
Inconnu : Tu restes fidèle à toi même!! Toujours aussi impassible et peu bavarde à ce que je vois, mais cette fois tu vas devoir dire un peu plus qu'un simple silence... Un sourire fourbe se dessine sur son visage : Oh!! mais j'en presque oublier les bonnes manières... Je me présente, Akira Kiyomizu...
Alice : ...
Akira : Hum... Après tout c'est normal que mon nom ne te dise rien car j'ai fait en sorte que cela soit ainsi.
Alice : ...
Akira : Oui, nous t'observons depuis longtemps, Alice... Du jour où tu es née à aujourd'hui. Nous connaissons tout ce qui t'es arriver et savons tout de toi, même cette période si sombre de ton existence...
Alice : ... vision sur la porte vue en rêve...
Elle fronce les sourcils et devient plus sérieuse :
Akira : Oui... J'ai touché la corde sensible... On en viens donc au fait que je peux t'offrir l'opportunité de réaliser ton souhait... Oui Alice je peux t'aider à sortir d'ici. Je peux te donner la possibilité de faire couler son sang, de te venger une bonne fois pour toute!!
Alice est surprise mais reste toujours sérieuse et attentive.
Akira : Le monde ne s'arrête pas là où tu le perçois... Cela va bien au delà de tes perceptions humaines... Le mot infini ne prend de véritable valeur que pour ceux qui en ont déjà fais l'expérience. Il existe bien plus que ce monde dans l'univers, Alice...
Alice : Ha!! Vous parlez comme si vous n'étiez pas humain... Vous vous prenez pour qui? Pour Dieu?! Dit elle avec arrogance et défi.
Akira : Bien sur que non!! Même si je n'en suis pas loin. J'étais humain mais maintenant je suis bien au delà d'une vie de mortel. En réalité je suis déjà mort...
Alice : ?!
Akira : Oui... Et désormais je suis au service de la mort. Dans mon pays d'origine on nous appelle : les shinigami... Il me semble qu'en revanche dans le votre on nous appelle les faucheurs je pense que ce mot t'évoque quelque chose non?
Alice : Hum... Ce sont des sortes d'esprits psychopompes si je ne me trompe pas. Dit elle l'air songeur.
Akira : Tu as l'air de t'y connaître... Mais tu ne sais même pas le dixième de ce que réellement nous sommes... Si tu acceptais de faire partie des nôtres je pourrais t'aider à te venger...
Alice : Je vous arrêtes tout de suite... Il est inutile d'essayer de m'endoctriner pour que je rejoigne votre communauté... Pourquoi tenez vous tant à m'aider? Nous ne nous connaissons même pas et cela m'étonnerais que vous m'aidiez par simple charité... Qu'attendez vous de moi au juste? Remarque t-elle avec méfiance.
Akira : ... En effet j'ai bien besoin de toi... Il me faut un motif pour infiltrer une organisation et justement le motif... c'est toi! Exploitons nous mutuellement afin de réaliser nos vœux respectifs, qu'en dis tu?...
Alice : Je comprend mieux mais qui me dit que ce que vous raconter est vrai et que en réalité l'exploitation ne sera qu'à sens unique? Et pourquoi moi plutôt qu'une autre?
Akira : Eh bien!! Maintenant on a la langue bien pendue!! Premièrement tu as vécue des choses «spéciales» et par conséquent tu es «spéciale»... Pour devenir un servant de la mort il faut remplir ce critère. Il n'y a pas de place pour les gens faibles là où tu iras si tu accepte de m'accompagner. Pour ton autre question, regardes attentivement :
Il prend le verre d'eau situé devant lui et commence à le fixer avec insistance. Il met sa main au dessus du verre et son expression se fit plus dure, quand soudain l'eau dans le verre frémi et commence à bouger. Akira fait des cercles avec sa main et l'eau s'éleva dans les airs elle forma une boule flottant dans l'atmosphère. Alice regarda l'air surpris.
Akira : Ceci n'est rien comparé à tout ce que nous, les servants de la mort pouvons réaliser... Si tu m'accompagne je pourrais faire de toi un être plus puissant que tout les être vivants dans ce monde! Je vois en toi une immense noblesse et une impressionnante longueur d'âme! Viens avec moi et je t'offrirais la possibilité de réaliser ton rêve.
Alice baisse le regard et pense :
Alice : Je trouve cette proposition trop belle pour être vraie... Pourtant je pense qu'il a conscience que s'il transgresse notre accord je pourrais très bien le dénoncer et que si c'est moi qui le transgresse je ne pourrais pas accéder à certains pouvoirs. Nous sommes aux même niveaux. J'aurais préférer avoir l'avantage mais je me contenterais de cette situation. Il faudra tout de même que je garde un œil sur lui.
Elle relève la tête, le regarde droit dans les yeux et dit d'un ton solennel :
Alice : Je pense que tel proposition ne se refuse pas.
Akira : Tu accepte? Mais seras tu capables de m'accompagner au delà de la mort elle même?
Alice : Oui.
Akira : Alors... Marché conclu!!

Image

Un matin à l'orphelinat Pattawa. Alice et Akira sont sur le parking avec plusieurs valises. Ils s'apprêtent à partir quand soudain la directrice :
Directrice : Attendez!!
Elle courre jusqu'à eux :
Directrice : pardonnez moi, mais vous avez oublier ce paquet...
Akira : merci c'est très aimable de votre part.
La directrice rougit, l'air embarrassé. Alice se demande se qui lui arrive, elle qui est d'habitude si stricte et impassible. Finalement Alice et Akira montent dans la voiture. La directrice les regarde partir émue.
Dans la voiture. Alice reste silencieuse.
Akira : Tu ne veux pas savoir où nous allons? Depuis tout à l'heure tu n'as pas dit un mot...
Alice : ...
Akira : Allons, allons... ne sois pas si froide Ali-chan!!
Alice : Je ne suis peut être pas allé au japon mais je sais ce qui signifie « chan » après un prénom en japonais, alors ne profiter pas de mon ignorance pour me ridiculiser avec ce surnom débile!!!
Akira : Bah quoi c'est mignon non? J'ai mis longtemps à te trouver un surnom... J'avais aussi pensé à ma canne en sucre...
Alice ferme les yeux la mine dépité.
Alice : ...
Alice : Au fait... dit-elle en relevant la tête. Comment avez vous réussi à obtenir les papiers d'adoption aussi vite... cela n'a pris que 3 semaines alors que d'habitude cela prend au moins un an... De plus la directrice n'est plus elle même, je sais que vous avez un lien avec son changement de comportement...
Akira : Je te l'ai dit! Ce que je t'ai montré il a quelques semaines n'est rien comparé à tout ce que nous pouvons faire!
Alice : Pff! Vous lui avez montré votre «petit» tour de magie et elle a pris peur? Répondit-elle avec un ton moqueur.
Akira : Hum... Ce sont des choses d'adultes tu es trop jeune pour savoir!!
Alice : ... C'est quoi ce regard pervers!
Akira : Tiens! nous sommes arrivés!!
Ils sortent de la voiture et tombent sur un grand bâtiment du XVII siècle. Ils se regardent :
Akira : Une fois ce portail franchi tu ne pourras plus faire marche arrière... Es tu sûr d'avoir le courage d'aller jusqu'au bout?
Alice : Si je n'avais pas eu assez de courage je ne serais pas aller jusqu'ici...
Elle commence à s'approcher de l'immense porte d'entrée en bois massif et tend la main pour toquer quand soudain la porte s'ouvre d'elle même :
Akira : Ils savent déjà que nous sommes là...
Il pénétrèrent dans le hall d'entrée. Il était immense et était desservis par deux escaliers montant à l'étage d'au dessus. Les meubles étaient luxueux et les lustres en cristal étincellent.
Soudain un homme assez âgé vient à leur rencontre; C'était un majordome :
Majordome : Jeunes gens! Nous attendions votre visite... Veuillez me suivre s'il vous plaît.
Ils suivent le majordome dans un dédale de couloirs et de pièce plus grandes les unes que les autres. Ils arrivent devant une immense porte blindé en fer. Cela contrastait avec l'aspect ancien de la bâtisse. Le majordome tape un code sur un petit boitier à côté de la porte. Soudain un déclic se fit entendre dans la mécanique de la porte, cette dernière commence à s'entrouvrir.
Majordome : Bonne chance mademoiselle.
Il s'incline. Et s'éloigne. La porte s'ouvre finalement sur un gigantesque hémicycle où siège de nombreux hommes et femmes. Au centre il y a une immense guillotine.
Revenir en haut Aller en bas
Jspade
Vongola decimo
avatar

Messages : 693
Points : 1243
Date d'inscription : 21/11/2010
Âge : 25
Localisation : Enfouis sous mes mangas

MessageSujet: Re: La malédiction du Lys noir   Mar 19 Fév - 23:43

Aucune nouvelle concernant la suite ?
Maka, s'il te plait, ne nous abandonne pas dans le mystère. C'est trop cruel !

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Maka
Cowboy
avatar

Messages : 219
Points : 225
Date d'inscription : 26/11/2010
Âge : 20
Localisation : Au service mortuaire. Tu veux venir jouer avec moi?

MessageSujet: Re: La malédiction du Lys noir   Jeu 21 Fév - 23:07

Mouhaha * disparaît dans la brume*

Bon un petit Os'eF : J'ai plus les moyens d’acheter des mangas, plus de temps pour regarder des animés. Donc je n'ose plus trop poster, mais ça va revenir! ~

Bref, concernant le sujet, j'ai (quasiment) perdu contact avec l'auteur de tout cela, donc je n'ai pas de nouvelles! :/

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La malédiction du Lys noir   

Revenir en haut Aller en bas
 

La malédiction du Lys noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Spécial-Police du Fleuve Noir : Peter Randa
» Sonnet du trou noir
» Louis Noir
» [AIDE] Problème d'écran noir au démarrage
» Le parfum de la dame en noir...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Manga :: Coins Créations :: Vos Galeries-
Sauter vers: